J’ai décidé de créer une structure afin de diffuser mes créations autour de moi. Après des objets pour la maison, des cadeaux pour la famille, des jouets pour les enfants… j’ai voulu aller plus loin.

C’est donc en 2017 que j’ai lancé mon projet.

Et pour cela, il a fallu trouver un nom !

Le mot “bois” était évident. Et petit à petit, le mot “sens” s’est imposé à moi pour de multiples raisons :

  • les fibres du bois ont un sens : on peut couper le bois dans le sens des fibres (on dit déligner). Ce que l’on voit alors est ce qu’on appelle le “bois de fil”. Ou bien le couper en travers des fibres, et ainsi voir en face de nous le “bois de bout”. Ces 2 orientations des fibres sont capitales pour la robustesse ou la flexibilité des objets ainsi créés. Je cherche au travers de mes créations à utiliser ces 2 orientations des fibres du bois pour apporter une fonctionnalité (par exemple les planches à découper en bois de bout : le couteau ne tranche pas les fibres du bois et ainsi la planche est bien plus durable) ou bien une esthétique particulière (chaque essence de bois est spécifique pour son grain, ses fibres, ses couleurs… avec lesquelles je compose pour créer des contrastes)
  • on est en contact avec le bois grâce à tous nos sens :
    • la vue (magnifiques couleurs, formes dessinées par les fibres),
    • le toucher (la texture, un bois poncé très finement est super doux),
    • l’odeur (chaque essence de bois a son odeur, j’adore l’odeur de mon atelier après une séance de travail du bois),
    • l’ouïe (je suis né dans une famille de musicien et violoniste moi-même… c’est fou ce qu’on peut faire à quelques planches de bois !) et
    • le goût (je laisse les amateurs de vin parler du vieillissement en fût de chêne !)
  • on parle d’essence de bois pour désigner les différentes espèces d’arbres. Il s’agit d’un “à-peu-près” phonétique, mais les jeux de mots avec “essence” et “bois” sont monnaie courante.

Le slogan de mon entreprise est donc tout trouvé : Trouver le sens du bois, donner du sens au bois !